1919 - 2019 | 100 ans d'histoire

1919 - Création de l'IPO

Le Conseil Municipal de la Ville de Nantes vote la création de l'Institut Polytechnique de l'Ouest, projet proposé par Aymé Poirson en août 1919.
 Tout Ingénieur est un agent de liaison entre la science et l’industrie, capable de concevoir et de réaliser. Aussi, est-il indispensable qu’il possède un minimum de théorie pour coordonner, synthétiser et grouper, dans une même formule rationnelle, des faits en apparence très divers.

Ville de Nantes (1919) Institut Polytechnique de l'Ouest, Nantes


Le cursus des études est court : 3 ans avec une année de préparation pour ceux dont le niveau le nécessiterait. La formation est générale pendant la première année et une partie de la seconde année. L’IPO propose 4 spécialisations : constructions navales, électricité, chimie et travaux publics, mécanique générale et moteurs thermiques.

En 1929, l’IPO est choisi par le Ministère de l’Air, dans le cadre d’un programme national de recherche sur la mécanique des fluides, pour mener des recherches intéressant l’aéronautique.

Prix Montyon de l’Académie des sciences en 1931, Professeur Le Rolland devient directeur de l’IPO en 1934. Ces travaux permettront le classement en 1935 de l’école comme laboratoire de contrôle des matériaux pour l’aéronautique par le Ministère de l’Air.

1947 - L'IPO devient ENSM


Après la seconde guerre mondiale, en 1947, l’école est transformée en une école nationale supérieure d’ingénieurs (ENSI) et prend le nom d’École Nationale Supérieure de Mécanique de Nantes ENSM.

Effectifs de 1947 : 80 élèves, recrutés par concours interne.

1969 l'ENSM fête son cinquantenaire

Le 50e anniversaire de l'ENSM est célébré par un colloque sur le thème "la part de la recherche, de la technique et de la gestion dans la formation des ingénieurs". La soirée de gala se poursuit au théatre Graslin par un Opéra et un Ballet. 


342 étudiants, dont 48 mariés, suivent actuellement les cours, parmi eux 16 élèves étrangers et 16 élèves issus de la promotion supérieure du travail.
La scolarité dure 3 ans et représente 2700 heures d'activités à l'école. Sur les 9 trimestres d'enseignements, 5 sont consacrés au commun à l'issue desquel les élèves sont répartis dans 5 options : 48 élèves aux maximum sont orientés vers le génie civir, les autres se spécialisent en construction mécanique appliquée à l'Automatique, Industrie Navale ou Aérospatiale, Conception et Fabrication de matériel mécanique

1977 - Déménagement 1 rue de la Noë

ensm 1978Louis Arretche, architecte urbaniste, conçoit le premier projet d'architecture de la future ENSM, mais sa mise en oeuvre est confiée à un jeune architecte nantais : Jean-Michel LESPINAY.
Les bâtiments sont prêts à l'été 1977 et en septembre, l'ENSM s'installe dans ses nouveaux locaux situés 1 rue de la Noë, près de l'Erdre. Le nouveau bassin des carènes mesure 70 mètres sur 5.

31 juillet 1991

 
Par décret paru au Journal Officiel, l'ENSM devient : École Centrale de Nantes, Membre de l'Intergroupe des Ecoles Centrales. L'école devient généraliste.




Signature de la Charge de l'Intergroupe, le 5 décembre 1990 par les quatre directeurs.

L'École Centrale de Nantes recrute désormais ses étudiants sur le concours Centrale-Supélec et non plus sur le concours des ENSI. L'accord de l'intergroupe offre la possibilité à tous les élèves-ingénieurs de choisir une  option de 3e année dans l'ensemble des options des 4 écoles, une cinquantaine en tout. Des semaines de mobilités entre écoles sont organisées.
en 1993, le nouveau statut de l'école est celui d'un EPSCP. Le directeur est désormais nommé par le ministre chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Déormais, l'école est habilitée à délivrée le Doctorat.

2009 : l'Ecole Centrale de Nantes fête ses 90 ans

Plus de 300 membres de la communauté centralienne se sont retrouvés pour célébrer les 90 ans de l'École Centrale de Nantes, le samedi 28 novembre 2009.

 


2013 - 2014 Création de l'Alliance Centrale Audencia Ensa


L’École Centrale de Nantes et Audencia Nantes se rapprochent dans le cadre d’une alliance structurante.
En 2014, l'Ensa, école nationale supérieure d'architecture de Nantes rejoint officiellement Centrale Nantes et Audencia au sein de "L'ALLIANCE", un groupement d'écoles dont l'ambition est de conjuguer ingénierie, management, architecture et création, pour une offre innovante dans l'enseignement supérieur.

Les grands travaux

Construction de l'ICP - institut de conception et production (Bâtiment P)

1999 - Inauguration du bâtiment qui accueillera l'IRRCyN - institut de recherches en Communication et Cybernétique de Nantes (Bâtiment S)

Agrandissement du bassin de traction de 70 à 148 mètres de long, ce qui en fait le second en France après celui de la Marine nationale et construction du bassin de houle, unique en France.  (bâtiment G)

Installation à l'entrée du campus du "solar décathlon" bâtiment à énergie positive élaboré et construit par les étudiants qui ont remporté la seconde place du concours international "solar décathlon".

20.. - Constrution du bâtiment T pour abriter la halle composite, les équipes du GeM et l'incubateur Centrale Audencia Ensa.

2018 - Construction du terrain de rubby / foot en synthétique
2018 - Construction d'une halle multissport avec des terrains de squash et un dojo (bâtiment U)

………
Publié le 3 avril 2019 Mis à jour le 15 juillet 2019