Congrès des Centraliens et Supélec

Cette 4e édition du Congrès des Centraliens et Supélec réunira le réseau des Écoles Centrale Nantes, Lille, Marseille, Lyon et Centrale et Supélec dans un lieu atypique et extraordinaire : Les Nefs et la galerie des Machines de l'Ile. 


Au programme de cette journée :


À partir de 15h00
"Accueil Nantais" Maison des Hommes et des Techniques


16h00

Ateliers de réflexion autour des valeurs centraliennes.
  • Le rôle des centraliens dans l’innovation scientifique
  • Le rôle des centraliens dans la transition écologique
  • L’engagement des centraliens dans la société civile
  • Le développement de la communauté centralienne et supélec

18h30
Accueil aux Nefs – Galerie des Machines de l’île de Nantes

19h00
Ouverture du congrès par Gilles-Emmanuel BERNARD, président des Centraliens de Nantes, en présence de tous les présidents des associations centraliennes et Supélec
Intervention de Arnaud POITOU, directeur de Centrale Nantes

19h15
Séance pléinière dans la "Rue des Nefs"

19h20
Restitution des travaux en ateliers (5 mn par atelier)

19h40
Conférence et table ronde – retransmission en live
Regards croisés sur la notion de progrès scientifique dans un monde en mutations

21h00
Cocktail dînatoire // visite de la galerie des Machines

23h30
Fin de la Soirée

Des animations en parallèle

En parallèle du cocktail dinatoire, les invités pourront assister à une visite privée et commentée de la galerie des machines. Nouveauté 2019 Le paresseux. 

Photobooth / borne photo : immortalisez ce moment innoubliable et repartez avec une photo de la soirée.

À propos des Machines de l'Ile

Les Machines de l’île est un projet artistique totalement inédit. Né de l’imagination de François Delaroziere et Pierre Orefice, il se situe à la croisée des « mondes inventés » de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes, sur le site exceptionnel des anciens chantiers navals.

La Galerie est un lieu vivant avec la mise en scène d’un véritable bestiaire de machines. C’est un laboratoire où sont testées les machines construites dans l’atelier de la compagnie La Machine.

La visite est rythmée par les interventions des machinistes qui expliquent l’histoire et le fonctionnement de ces étranges créatures. Ils donnent vie au monde imaginaire de l’Arbre aux Hérons, projet majeur des Machines de l’île.

En 2019, le paresseux rejoint ces premiers éléments prototypes qui peupleront l’arbre.

Publié le 4 avril 2019 Mis à jour le 29 août 2019